News

Le cadre nationale et régionale en entraînement d'été

La semaine dernière, le cadre nationale junior a participé au 3T-Sportcamp de SwissOlympic. Le "Talent Treff Tenero" s'est déroulé sur le terrain du Centro Sportivo avec 500 athlètes de 20 sports différents. Outre des séances de renforcement, de coordination et d'endurance, le programme comprenait également des séminaires sur la planification de carrière, le diagnostic de performance et la psychologie du sport. Le point culminant de la semaine a été la grande tournée de mercredi, lorsque nos jeunes espoirs ont pédalé de Tenero à Lugano en passant par le Monte Ceneri pour remonter le San Salvatore. 600 mètres d'altitude à pied, ainsi qu'un total de 1000 mètres d'altitude et 60 kilomètres en vélo ont été compensés par le beau panorama sur le San Salvatore.


Le cadre national sur le San Salvatore

Les deux champions suisses Bern (Wagenseil) et Lucerne (Witschonke) ainsi que les deux équipes masculines Lausanne Olympique (Mancini) et Glaris (Hösli) y ont participé. En préparation des JOJ 2020 à Lausanne, notre quartette avec Malin Da Ros, Xenia Schwaller, Max Winz et Jan Iseli a fait le voyage au Tessin. La semaine a été menée par les cracks Martin Rios et Andreas Schlunegger. Pour la première fois, ils ont été soutenus par Stefan Meienberg, responsable des JOJ. "J'ai remarqué que les athlètes étaient très expérimentés et professionnels", Meienberg est impressionné par les athlètes. "Ils ont l'habitude de s'entraîner à la performance.


Le cadre régional à Macolin.

Le week-end de l'équipe régionale s'est déroulé à Macolin immédiatement après la semaine. Les équipes filles de Baden-Limmattal (Schwaller), Bienne-Saint-Gall (Müller), Interlaken (Rieder) et Lausanne-Morges-Gstaad (Suter) avec les juniors de Bâle (Traub), Saint-Gall (Banwart) et Wallisellen (vendredi) se sont mieux connues pendant une ronde de garde dans Magglingen. En plus des unités ludiques et physiques, un tour à vélo a suivi le dimanche de Macolin à Bienne, puis une fois autour du lac et de retour à Macolin. Après la dernière ascension, quelques visages fatigués ont été aperçus.

Stefan Meienberg est également très satisfait de l'équipe régionale : "Nous les avons jetés dans l'eau froide et nous voulions voir comment ils réagiraient à cette nouvelle situation. Ils ont fait preuve d'un grand engagement."